Systèmes d’extinction

Nous avons la solution à vos besoins

Un système d’extinction performant agit rapidement et efficacement pour contrôler et éteindre la propagation du feu. Plusieurs solutions s’offrent à vous. C’est pourquoi nous nous déplaçons pour déterminer le système qui convient le mieux à vos besoins.

Gicleurs automatiques

Les gicleurs sont les principales composantes d’un système de protection incendie. S’il existe une grande variété de gicleurs, le choix de ceux-ci dépend des facteurs de risque présents dans l’environnement. Si vous êtes à l’étape de la conception d’un système de protection incendie, nous vous conseillerons dans le type de système qui répond le mieux à vos besoins.

Fonctionnement d’un système de gicleurs automatiques

Les gicleurs sont un dispositif d’extinction thermosensible qui se déclenche automatiquement pour éteindre rapidement un foyer d’incendie. Les gicleurs sont fixés à un réseau de tuyauterie hydrauliquement calibré et alimenté par un système automatique d’alimentation en eau. 

Le système de gicleurs permet de détecter un incendie, de le contrôler et de déclencher une alarme qui prévient les autorités.

Les types de gicleurs

Nous vous présentons les caractéristiques des types de gicleurs disponibles sur le marché pour vous aider à comprendre les raisons qui nous incitent à vous recommander l’installation de l’un d’entre eux.

Systèmes sous eau

Il s’agit du système de gicleurs le plus utilisé dont l’efficacité est mondialement reconnue au sein de l’industrie de la protection incendie. Il est fiable, peu coûteux et facile d’entretien. 

Lorsqu’elles sont actionnées par la chaleur, les têtes de gicleurs libèrent l’eau contenue dans le réseau de tuyauterie. Toujours prêt à fonctionner, le temps de réaction du système de protection incendie est extrêmement rapide. 

Considérations techniques

  • Selon la norme NFPA, les gicleurs sous eau ne seront installés que dans un environnement dans lequel la température ambiante est toujours supérieure à 4° C pour éviter le gel de l’eau contenue dans la tuyauterie.
  • Seuls les gicleurs activés par une chaleur ambiante anormalement élevée se déclenchent, ce qui limite les dégâts causés par l’eau.

 

Considérations environnementales

  • Bien qu’ils soient d’une redoutable efficacité, les gicleurs utilisent moins d’eau qu’une lance incendie.
  • La durée de vie des systèmes de gicleurs sous eau est supérieure à celle d’autres types de systèmes.

Systèmes sous air

Nous privilégions les gicleurs sous air dans les endroits où le risque de gel est trop élevé comme les stationnements souterrains, les espaces réfrigérés ou les bâtiments non chauffés. Dans ce système, la tuyauterie renferme de l’air ou de l’azote sous pression. Lorsqu’une chaleur intense est détectée, la tête des gicleurs s’active, ouvrant le clapet d’alarme. Dans les premières secondes, l’air s’échappe par le gicleur jusqu’à ce que l’eau arrive pour éteindre le brasier. 

Considérations techniques

  • Le système de protection incendie sous air est plus dispendieux que les gicleurs à eau.
  • Le système nécessite l’installation d’un compresseur.
  • Il est aussi plus complexe à installer et offre moins de flexibilité dans le design.
  • Le système sous air requiert plus d’entretien et les risques de corrosion sont à surveiller.

 

Considérations environnementales

  • Durée de vie plus courte que les systèmes sous eau.

Systèmes à pré-action

Le système de gicleurs à pré-action fonctionne comme les gicleurs à air. Il requiert toutefois l’installation d’un système de détection qui capte la chaleur excessive et/ou la fumée. Selon leur programmation, les gicleurs à pré-action se déclenchent en présence d’une alerte de détection ou en présence des deux facteurs, soit l’activation du gicleur et la détection de chaleur ou de fumée. La double condition permet de réduire les dégâts causés par le déclenchement accidentel du système de protection incendie.

Les gicleurs à pré-action sont utilisés dans les grandes surfaces à risque de gel qui seraient mal protégées par les systèmes traditionnels. Ils peuvent également être installés dans des endroits où l’activation d’un gicleur pourrait causer des dégâts considérables.

Considérations techniques

  • Le système à pré-action peut mettre plus de temps à atteindre sa capacité optimale de débit. La propagation de l’incendie qui en résulte pourrait entrainer le déclenchement d’un plus grand nombre de gicleurs.

Systèmes de type déluge

En présence d’un risque élevé de propagation d’un incendie, nous préconisons l’installation d’un système de gicleurs de type déluge. Comme pour les gicleurs à pré-action, ce système nécessite l’installation d’un détecteur de chaleur et/ou de fumée. En cas d’incendie, la vanne s’ouvre automatiquement. L’eau se déverse alors dans l’ensemble du réseau de tuyauterie et s’écoule par toutes les têtes de gicleurs, créant ainsi un véritable déluge sur l’ensemble de la zone. 

Considérations techniques

  • Ce type de gicleurs requiert l’installation d’un système de détection qui permet d’activer le système de protection incendie.

Systèmes à mousse

Certaines entreprises font face à des risques spéciaux qui nécessitent la conception et l’installation d’un système de protection incendie adapté à leurs besoins particuliers. 

Le système à mousse est privilégié dans les espaces à risques très élevés où l’on retrouve une grande quantité de produits inflammables. Les gicleurs à mousse déversent une mousse qui couvre les matières inflammables, évitant ainsi la réinitialisation du feu lorsque le degré d’inflammabilité (flashpoint) d’un produit inflammable est atteint.

Considérations techniques

  • Un système à mousse peut éviter des explosions, protégeant la vie des usagers et des pompiers.
  • La mousse peut causer de la corrosion dans la tuyauterie.

 

Considérations environnementales

  • La mousse doit être récupérée dans des conteneurs et envoyée à une firme spécialisée pour récupération environnementale.
  • Le coût d’entretien est plus onéreux que celui d’un système conventionnel.
  • Il s’agit d’une solution de dernier recours puisqu’une révision législative est en cours afin de limiter la fabrication de la mousse et l’utilisation des gicleurs à mousse.

Dispositifs anti-refoulement

Le Code de sécurité de la Régie du bâtiment du Québec stipule que les raccordements à un réseau d’eau potable doivent être munis d’un dispositif anti-refoulement (DAR) pour protéger l’eau potable et éviter les risques de contamination.

Il existe plusieurs types de DAR : à simple clapet de retenue, à double clapet de retenue ou à pression réduite. Selon l’évaluation des risques et la classification des systèmes de protection incendie, nous installons le DAR qui convient à vos installations. 

Tous les DAR sont installés et inspectés conformément aux normes CSA B64.10 - Sélection et installation des dispositifs antirefoulement et CSA B64.10.1 - Entretien et mise à l’essai à pied d’œuvre des dispositifs   antirefoulement.

Pompes incendie

Lors de notre visite, nous évaluons la nécessité d’installer une pompe incendie. Celle-ci est utilisée quand l’approvisionnement municipal en eau est insuffisant ou inexistant. Ainsi, dans certaines situations, la pompe incendie devient l’unique source d’eau, laquelle est puisée dans un bassin de rétention, pour éteindre un brasier naissant. 

Les calculs hydrauliques de conception des systèmes de gicleurs ont complètement changé les concepts d’apport en eau. C’est également à l’aide de ceux-ci que notre équipe de conception évalue la nécessité d’installer une pompe incendie ainsi que sa capacité requise pour assurer la protection des biens et des individus.

Agents extincteurs pour risques spéciaux

La présence de liquides, de solides ou de gaz hautement inflammables nécessite l’installation de systèmes de protection incendie additionnels spéciaux et conçus spécifiquement pour répondre aux besoins particuliers du client. Il existe différents types d’agents extincteurs pour risques spéciaux. Selon vos spécifications, nous installerons le produit qui convient à vos besoins.

Aérosol

Toute dernière innovation dans le domaine, la suppression des incendies par aérosol est une nouvelle technologie de pointe en protection incendie. L’extinction par aérosol est une méthode éprouvée pour éteindre efficacement et rapidement les flammes. Bien qu’il s’agisse d’un agent propre, non toxique et sécuritaire pour l’être humain comme pour l’environnement, son utilisation n’est pas recommandée dans une pièce normalement occupée. 

Considérations techniques

  • L’activation s’effectue à l’aide d’unités fixes électriques, thermiques ou manuelles.
  • La capacité de décharge est déterminée selon l’évaluation du risque et entraîne proportionnellement une réduction de la visibilité.
  • La technologie d’extinction par aérosol est efficace même à de très basses températures (-40 C à 54 C) ainsi que dans un environnement non étanche.
  • Le transport de l’agent aérosol est autorisé, ce qui représente une solution idéale pour les installations situées dans un territoire éloigné ou isolé.
  • La durée de l’aérosol est limitée.

Considérations environnementales

  • Solution verte et responsable, sans effet destructeur sur la couche d’ozone ni impact sur le réchauffement de la planète.

Agent propre Novec 1230

Fluide de protection incendie sans eau, l’agent propre Novec 1230 se libère sous forme de gaz. La solution la plus écologique sur le marché peut donc être installée dans des locaux occupés par vos employés sans danger. 

Considérations techniques

  • L’efficacité de la solution Novec 1230 requiert un environnement étanche. Nos techniciens certifiés évaluent l’étanchéité de la pièce à l’aide de la plus récente technologie Retrotec.
  • L’élément extincteur occupe peu d’espace comparativement aux gaz inertes puisqu’il est entreposé dans des cylindres à l’état liquide. Ces cylindres doivent se trouver à l’intérieur ou en périphérie de la pièce.
  • Le fluide de protection incendie Novec 1230 peut engendrer des risques d’émanation de produits de combustion.
  • L’entretien des équipements est peu coûteux et le temps de remise en service de ceux-ci est relativement rapide suite à un incendie.

Considérations environnementales

  • Novec 1230 est le gaz chimique le plus écologique sur le marché. Son utilisation n’entraîne aucun effet destructeur sur la couche d’ozone ni potentiel de réchauffement de la planète.
  • Les données n’indiquent aucun dommage collatéral en réponse à une décharge.

Malgré la croyance populaire, il est prouvé que le déchargement d’un système Novec 1230 engendre des pointes de pression positive et négative considérables pouvant endommager l’enveloppe architecturale du risque protégé. Nos techniciens certifiés utilisent un équipement à la fine pointe de la technologie pour déterminer si la protection incendie Novec 1230 convient à vos installations et si une trappe de dépressurisation est requise.

CO2

L’extinction au moyen du dioxyde de carbone (CO2) est extrêmement efficace contre les incendies, mais dangereuse pour l’être humain. Disponible en haute ou basse pression, elle peut être utilisée en application locale et contrôlée ou en immersion totale dans des environnements non occupés par les employés. Il s’agit de la solution idéale pour contrer les risques industriels et protéger les équipements électriques.

Considérations techniques

  • Le CO2 étouffe le feu en abaissant le taux d’oxygène qui alimente la flamme.
  • De rigoureuses mesures de sécurité doivent être mises en place pour contrer les risques de suffocation et d’exposition au CO2.
  • L’extinction par CO2 exige beaucoup d’espace d’entreposage et son coût d’entretien est onéreux.
  • Le déchargement entraîne une réduction de la visibilité. De même, le temps de remise en service est long et dispendieux.

Considérations environnementales

  • L’extinction par CO2 est une solution plus néfaste pour l’environnement.

Boyaux d’incendie 

Les boyaux d’incendie sont stratégiquement positionnés à l’intérieur du bâtiment à proximité des zones les plus susceptibles de prendre en feu, les zones isolées et difficilement accessibles ou les endroits publics. Le nombre et le type de boyaux sont déterminés par notre équipe lors de l’évaluation des risques.